Ça se passe dans nos communes

Suite à la parution du journal intercommunal n°10, voici la contribution des communes qui ont souhaité participer. L’intégralité des textes et photos envoyés par les communes n’a pas pu être publié dans le journal, consultez sur cette page les informations complètes.

Lichtenberg, Lohr, Neuwiller-Schillersdorf, Obersoultzbach, Weinbourg, Weiterswiller et le collège Suzanne Lalique-Haviland de Wingen-sur-Moder et le Pays de Saverne Plaine et Plateau ont contribué à notre rubrique. Merci à eux !

Les énergies renouvelables citoyennes : une réalité dans le Pays de Saverne, bientôt au Pays de Hanau La Petite Pierre.

Depuis 2018, Centrales Villageoises du Pays de Saverne a financé pour plus de 350 000 euros d’installation de panneaux photovoltaïques (environ 1 600 M2).
Ce sont actuellement 9 centrales photovoltaïques qui produisent des énergies renouvelables citoyennes, elles sont situées à :

  • Saverne (3 écoles + club house de foot),
  • Monswiller (entreprise privée),
  • Thal-Marmoutier (école-mairie),
  • Dossenheim (école + préau),
  • Bouxwiller (station d’épuration).

Cela a été possible grâce à l’engagement de plus de 140 actionnaires qui ont souhaité investir (placement financier éco-responsable) et s’investir (gouvernance citoyenne) dans une entreprise pleinement engagée dans la transition énergétique.

L’entreprise Centrales Villageoises est prête à développer de nouveaux projets sur la communauté de communes de Hanau La Petite Pierre comme elle l’a déjà fait à Dossenheim et Bouxwiller. Pour cela des réunions publiques vont être organisées dès début 2022 dans différentes communes volontaires avec l’objectif de constituer un nouveau collectif citoyen du territoire. Il pourra ainsi assurer le pilotage du projet et le développement de Centrales Villageoises au Pays de Hanau La Petite Pierre.

Pour cela, nous avons besoin d’être rejoint par de nouveaux citoyens qui sont prêts :

  • à nous aider dans la gestion de l’entreprise Centrales Villageoises,
  • à identifier de nouvelles toitures en sollicitant leurs élus locaux pour la mise à disposition de toits de bâtiments communaux,
  • à devenir actionnaire pour financer ces futures installations (une action = 100 euros ; rentabilité estimée de 2% par an sur 20 ans).

Le projet Centrales Villageoises est un modèle économique stable et reproductible, qui contribue au développement économique du territoire. Il permet une production d’énergie non fossile locale et mobilise ses citoyens pour la transition énergétique du territoire.

Des nouveautés sont envisagées pour fin 2022 :

  • encourager les économies d’énergies (défi DECLICS pour les particuliers ou championnat CUBE pour les bâtiments publics/privés et bâtiments d’enseignement),
  • l’accompagnement des particuliers dans leur projet d’installation photovoltaïque (3 à 9kWc),
  • la promotion de kits solaires et solidaires (1, 2 ou 4 panneaux).

Les engagements de la France pour la réduction des gaz à effet de serre et le changement climatique sont aussi ceux des territoires avec et pour les citoyens, les associations, les entreprises et les collectivités qui les composent.

Avec Centrales Villageoises, chacun peut faire sa part et même plus !
Rejoignez-nous, devenez acteur de la transition et producteur d’énergies renouvelables.

Contact courriel : paysdesaverne@centralesvillageoises.fr
Site internet : www.paysdesaverne.centralesvillageoises.fr

Quelques chiffres sur la centrale photovoltaïque de l’école de Dossenheim

20,4kWc avec une extension de 15,6 kWc sur le préau.

137 actionnaires
9 installations et 288 kWc installés
285 MWh de production électrique prévue par année complète de fonctionnement
depuis 2018 : 386 MWh ont été injectés dans le réseau
27 tonnes de CO2 évités
89 arbres plantés
La quantité d’électricité consommée par 83 foyers/an.

Photos : centrale photovoltaïque de l’école à Dossenheim, centrale photovoltaïque de la station d’épuration à Bouxwiller

Il y a plus d’un siècle, l’Asile du Neuenberg est créé pour venir en aide à la population. Aujourd’hui l’évolution du site et des besoins de l’Homme n’ont rien changé à son âme.

Tous les soirs, lorsque la nuit tombe, les espaces verts devant la mairie du petit bourg se transforment en un lieu féérique. Un lieu magique avec beaucoup de couleurs où l’on ressent déjà l’atmosphère des jours de fêtes et la belle période de Noël. Le village du père Noël est là. De petites maisons éclairées entourent la petite église où les vitraux sont également discrètement illuminés. De temps en temps on entend des chants de Noël résonner de l’intérieur de l’édifice ainsi que des tintements de cloches pour annoncer l’Angélus. Bien des personnages et animaux entourent le tableau magique. Comme tous les ans, Albert ROESS 1er adjoint au maire et son épouse Claudia s’attachent à construire avec une grande joie ces réalisations. Le couple débordant d’imagination, passionné de bricolage se fait un plaisir tout au long de l’année à imaginer et réaliser les éléments décoratifs, ceci en fonction des fêtes, et les mettent le moment venu habilement en place avec beaucoup de passion. Bien des soirs, parents et enfants font un détour par la mairie pour admirer le travail réalisé en se posant la question ; que feront les deux artistes l’année prochaine.

Le conseil municipal des jeunes de Lohr composé de 11 conseillers de 7 à 12 ans, mis en place peu de temps après celui des adultes a déjà réalisé plusieurs actions depuis son élection, avec entre autres un nettoyage de la nature, la remise en état du terrain de pétanque. Leur souhait d’installer une ruche et un hôtel à insectes sur un terrain communal sera réalisé ce printemps. En effet, un apiculteur a accepté d’installer l’une de ses ruches et un grand-parent de jeune conseillère a construit l’hôtel à insectes. En collaboration avec la LPO, un nichoir pour chouette chevêche, oiseau en danger d’extinction sur la commune a également été installée avec eux dans un vieux pommier. La municipalité a profité de l’offre de la comcom de Hanau-La Petite Pierre pour commander 11 arbres fruitiers, un par conseiller. Chacun d’entre eux a donc pu choisir son arbre fruitier et le planter sur l’ancien terrain de football qui deviendra donc un verger communal où prendront également place l’hôtel à insectes et la ruche et où les habitants pourront se servir en fruits d’ici quelques années.

Le 13 juillet 2021, à l’occasion de la commémoration de la fête nationale, les administrés de Schillersdorf étaient invités à se réunir à la salle polyvalente et une assemblée nombreuse est venue participer à la cérémonie.
Cela a été l’occasion d’honorer Bernard BRUMBTER et Éric JACKY en les nommant respectivement maire et premier adjoint honoraires, en remerciement pour leurs nombreuses années au service de la commune, soit 31 années pour Bernard BRUMBTER dont 25 années en tant que maire et 25 années pour Éric JACKY en tant que 1er adjoint.
Un cadeau sous la forme d’un bon pour un séjour leur a été remis lors de cette manifestation ainsi qu’un bouquet à leurs épouses.
Comme le veut la tradition, le maire en a profité pour souhaiter la bienvenue aux nouveaux habitants et pour remercier toutes les personnes investies dans la vie de la commune. Une distribution de brioches a été faite aux enfants et tous les participants ont pu profiter d’un bon moment autour d’un verre.
Cette soirée a été agrémentée par la participation de la fanfare de Neuwiller-Schillersdorf.

C’est en forgeant qu’on devient forgeron, et c’est en s’impliquant dans un mandat politique qu’on devient élu. Partant de ce principe, les communes d’Obersoultzbach, Weinbourg et Weiterswiller ont décidé de mettre en place un Conseil intercommunal des enfants (CIE) à destination des enfants de 9 à 11 ans.
L’objectif visé est double : d’une part, pour les jeunes élus, c’est appréhender la démocratie in vivo, d’autre part, pour le monde politique, c’est assurer la relève de demain.
Ainsi, les trois communes ont organisé une campagne électorale dans le RPI qu’elles gèrent ensemble. Tous les élèves du CE2 au CM2 avaient été appelés à déposer leur candidature, neuf d’entre eux l’ont fait. Et le 19 novembre dernier, tous les élèves des classes élémentaires du RPI se sont rendus en mairie pour choisir les élus qui les représenteront au sein du CIE. Le soir même, certains d’entre eux ont dépouillé les votes en salle polyvalente de Weiterswiller et ainsi les neuf candidatures ont été validées.
Mercredi 24 novembre, le CIE a été installé en mairie de Weinbourg. Les élus sont : Eliott KEITH (maire junior), Jeanne et Eliott LINCKER (adjoints juniors), Erin BEINSTEINER, Gretel BILLICH, Tim DE LIJSTER, Nina DONMEZBAS, Alma GRUSSI-PUEL et Eloïse STAUDER (élus juniors). Lors de la séance d’investiture, trois commissions se sont mises en place : la commission « sport et loisirs » se réunira à Weinbourg, la commission « nature et animaux » à Weiterswiller, quant à la commission « solidarité et partage », elle se réunira à Obersoultzbach.

Photos : les élections à Obersoultzbach, le dépouillement à Weiterswiller et l’installation du Conseil à Weinbourg.

Au collège Suzanne LALIQUE-HAVILAND de WINGEN-SUR-MODER, à côté de l’aile de l’administration, se trouve un petit bout de terrain sur lequel a pris place depuis plus d’un an, une mare pédagogique. Ce projet d’aménagement a débuté en 2020 sous l’impulsion d’un groupe d’élèves et de leur professeur de sciences, M. BOUR.
Après une levée de fonds auprès de l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse, de la Collectivité européenne d’Alsace, de l’association des parents d’élèves et de la commune de Wingen-sur-Moder, l’opération a pu démarrer durant l’été 2020 avec de gros travaux de terrassement, puis la mise en place d’un géotextile constitué d’argiles, le recouvrement de terre et enfin la mise en eau de la mare.
Cette mare s’inscrit dans une démarche de préservation des espèces au cœur du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord mais aussi dans un cadre d’éducation à la biodiversité et au développement durable. La mare constitue en effet un support de travail vivant pour les élèves, notamment en EIST (Enseignement Intégré des Sciences et de la Technologie) et elle est utilisée à des fins d’observation des espèces animales et végétales au cours des saisons et de diverses mesures physiques.
Ce lieu est aussi à la disposition des écoles du secteur de recrutement du collège. Les enseignants du primaire peuvent y venir avec leurs classes y faire des observations ou des prélèvements et même profiter des salles de sciences ainsi que de leurs ressources comme les loupes binoculaires et les microscopes pour l’exploitation de la sortie.
Depuis sa mise en place, la vie s’est développée dans et autour de la mare. Plusieurs espèces ont pu être observées comme des nénuphars, des grenouilles, des tritons, des escargots d’eau et toute une myriade d’insectes aquatiques et volants. D’ailleurs, un hôtel à insectes rénové et un gîte à hérisson devraient bientôt venir compléter ce coin nature au sein du collège.
Pour récompenser la réalisation de cette mare pédagogique, l’agence de l’eau Rhin-Meuse a décerné le prix coup de Cœur 2021 au collège Suzanne Lalique-Haviland pour sa démarche d’éducation à la préservation de la biodiversité et de sensibilisation sur l’eau et les milieux aquatiques.