Voirie et éclairage public

Voirie

La Communauté de Communes exerce la compétence voirie. Cela signifie qu’elle assure le suivi des travaux d’investissement et d’exploitation des voiries communales en coordination avec les mairies concernées.

Un chantier de voire, comment ça marche ?

La réalisation d’un aménagement de voirie est une entreprise technique complexe et de longue haleine. C’est pourquoi la Communauté de Communes, comme beaucoup d’autres intercommunalités, passe un marché de maîtrise d’œuvre avec un bureau d’études qui supervise et suit la réalisation des travaux.

Travaux pris en charge par la Communauté de Communes :
Chaussée (fondation et enrobé), revêtue soit d’enrobés soit d’enduits superficiels.
Les trottoirs des voiries communales ainsi que les réseaux et ouvrages qui assurent l’évacuation des eaux pluviales de voirie sont également concernés.
La délibération du 14 décembre 2017 (ci-contre, rubrique “Documents associés”) définit de manière précise l’intérêt communautaire de la compétence.

De nombreux intervenants :
Les travaux sur le réseau des routes départementales en agglomération restent de la compétence du Conseil Départemental (à l’exception des trottoirs qui sont à la charge de la Communauté de Communes).

Un chantier de voirie est souvent l’occasion de mettre en place ou de remplacer les réseaux existants : conduites d’eau potable, d’assainissement, conduites électriques à enfouir, gaines pour le téléphone et le câble… Ces travaux relèvent de la compétence des communes et d’autres partenaires (syndicats d’eau et d’assainissement, Electricité de Strasbourg, EDF, etc.).

Règlement et autorisation

La Communauté de Communes dispose d’un règlement de voirie adopté par délibération du 13 décembre 2018 et qui est entré en vigueur le 1er janvier 2019. Ce règlement et ses annexes (téléchargeables dans “Documents associés”) précisent les conditions d’exécution des travaux sur la voirie communautaire.

Tous les travaux sur voiries communautaires (hors routes départementales) doivent faire l’objet d’une demande de permission de voirie transmise à l’adresse mail figurant dans la rubrique “Contact”, avec formulaire CERFA n°14023*01 complété et téléchargeable sur le site service-public.fr (voir rubrique “Lien associé” ci-contre).

Crédit photo : CCHLPP

Éclairage public

La Communauté de Communes gère 5 963 ouvrages d’éclairage public de nature et de fonctionnement différents. Ces ouvrages sont commandés par 179 armoires électriques qu’il convient de contrôler régulièrement pour assurer le fonctionnement en période nocturne.

L’entretien du parc est réalisé par 3 sociétés : SOBECA, BOUYGUES et EST-RESEAUX pour le compte de la Communauté de Communes.
Chaque secrétariat de Mairie dispose des instructions et des accès nécessaires pour effectuer le diagnostic préalable qui déclenchera les opérations de maintenance nécessaires.

  • En cas de problème sur l’éclairage public, nous vous invitons à signaler au plus vite le dysfonctionnement ou le sinistre le cas échéant à votre secrétariat de Mairie respectif ou à la Communauté de Communes, Pôle aménagement de l’espace, Service voirie.
  • En cas d’urgence suite à un sinistre (câbles électriques apparents ou nécessité impérieuse de rétablir le fonctionnement de l’éclairage) vous pouvez composer le 06 72 44 01 42.

Éclairages à LED

L’effort d’investissement important consenti les dernières années conduit aujourd’hui notre territoire à être équipé de 22% d’éclairage public à LED, améliorant ainsi l’éclairement des voiries et limitant la consommation énergétique associée. Cet effort se poursuit, et les éclairages existants, d’une technologie souvent ancienne, sont actuellement remplacés par des modèles à LED avec à la clé de nombreux avantages. La technologie LED permet de réduire sensiblement la consommation électrique et donc de réaliser des économies d’énergie, d’augmenter la longévité de fonctionnement des appareils, d’améliorer la qualité de l’éclairage (meilleur éclairement et fiabilité du matériel) et elle nécessite aussi moins de maintenance. C’est donc beaucoup plus économique. Ce type d’opération bénéficie d’aides importantes de l’Etat dans le cadre du label “Territoires à énergie positive pour la croissance verte”.